Vice Versa

Vice Versa

Date de sortie : 17 juin 2015 (1h35)

Réalisé par : Pete Docter

Genre : Animation, Comédie, Famille

Nationalité : Américain

 

A partir de 3 ans

 

L’histoire

« Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité,  Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Général afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie… ».

 

Le réalisateur

Pete Docter est un scénariste, réalisateur et acteur américain né le 10 août 1968 à Bloomington, Etats-Unis.

Co-scénariste et créateur de storyboard pour Toy Story en 1995, Peter Docter est nommé à l’Oscar du Meilleur scénario pour les premières aventures de Buzz et Woody en 1996.

Poursuivant sa carrière chez Pixar, le dessinateur participe à l’animation du court métrage Geri’s Game (1997) récompensé durant la cérémonie des Oscars 1998, aide au storyboard de 1001 Pattes en 1998, est co-scénariste et superviseur de l’animation sur Toy Story 2 en 1999. Deux ans plus tard, il assure pour la première fois la fonction de co-réalisateur sur Monstres & Cie, pour lequel il co-écrit le scénario. Le film connaît un grand succès aussi bien auprès du public que de la critique.

Pete Docter collabore ensuite à l’écriture du scénario du toujours très bien reçu Wall-E, une histoire d’amour entre deux robots dans une atmosphère post-apocalyptique puis dans l’espace. Il réalise en 2009 Là-haut, un récit d’aventure et d’amitié entre un vieil homme et un jeune scout. Le film est présenté en ouverture au Festival de Cannes 2009 et remporte notamment l’Oscar du Meilleur Film d’Animation.

Quand le projet Monstres Academy, un préquel de son premier film Monstres & Cie, est évoqué, Peter Docter laisse son siège de réalisateur à Dan Scanlon et se « contente » du poste de producteur afin de mieux préparer sa nouvelle réalisation, Vice Versa, une plongée dans les émotions et l’esprit d’une enfant en pleine croissance.

 

Le casting (doublage voix françaises)

Charlotte Le Bon : Joie

Pierre Niney : Peur

Mélanie Laurent : Dégoût

Gilles Lellouche : Colère

Marilou Berry : Tristesse

Clara Poincaré : Riley

Françoise Cadol : Maman

Alexis Victor : Papa

 

Ce que j’en pense

Quand j’ai commencé à regarder ce dessin animé, je me suis dit que ça allait être pénible et beaucoup trop enfantin pour moi. Le dessin, assez simple et particulier m’a fait douter de son intérêt pour un adulte.

Comme je me trompais ! Contre toute attente, je me suis plongée avec plaisir dans cette histoire captivante, sur la naissance et l’évolution des émotions dans la tête d’une petite fille, de tout bébé jusqu’à ce qu’elle grandisse.

Les émotions que Riley ressent, comme tout être humain, sont représentées par de petits personnages qui sont aux commandes dans sa tête.

Vice Versa

Chacun est représenté par une couleur qui colle assez à l’émotion en question.

Bien évidemment, chacun a sa fonction, ils communiquent entre eux, s’organisent pour adapter les émotions aux évènements vécus par la petite.

Vice Versa

Joie est le Chef. Ou du moins elle tente de l’être, contrant dès qu’elle le peut Tristesse, maladroite, qui semble gâcher la vie de Riley en la rendant malheureuse.

Vice Versa

D’aventures en rebondissement, on comprendra que les émotions les plus utiles ne sont pas celles qu’on croit. On se surprend à réfléchir de façon plus profonde, on se pose des questions sur l’importance des émotions, leur utilité, et surtout, on apprend à toutes les accepter sans exception.

Une jolie leçon de sagesse.

Si vous ne l’avez pas encore vu, foncez !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s